Évolution des cotisations : Assureur-Voleur ?

Publié par Jean-Sébastien LEFEVRE le

Des cotisations de mutuelle qui augmentent…

Le 28 janvier dernier, l’UFC Que choisir faisait grand bruit en annonçant l’explosion des cotisations des mutuelles avec des hausses en moyenne de 8%.

L’UFC pondère cependant cette donnée en expliquant que la méthodologie consistait à demander à ses lecteurs de transmettre leur bordereau de cotisations et qu’en conséquence, les mécontents ont probablement plus répondus que les satisfaits.

Même si les mutuelles et organismes de prévoyance ont contestés ses chiffres, il est à noter que la DRESS, l’organe de référence en la matière, observe bien une augmentation régulière des coûts de gestion et de commercialisation des garanties très significatives, puisqu’en quelques années, ces coûts sont passés de 15% à 20% en moyenne, soit plus de 30% !

Il est bon de noter que dans le même temps, les coûts de gestion de la sécurité sociale, eux, se maintiennent.

… Et une satisfaction client qui se dégrade.

Dans le même temps, la satisfaction client se dégrade. Les délais sont de plus en plus longs pour les remboursements et le suivi administratif des dossiers. Il n’est pas rare de voir des actes de gestion simples prendre plusieurs semaines.

Alors, l’explosion des cotisations, est-ce la preuve de la validité du proverbe « assureur-voleur » ?

Pas vraiment.

L’évolution des coûts se justifie par des éléments subis, à savoir des évolutions réglementaires toujours plus contraignantes, une durée de vie des contrats qui s’érodent, et des coûts d’acquisition qui eux explosent.

Dans ce cadre là, on observe régulièrement des résultats financiers sur les produits santé qui ont tendance à se dégrader, voir devenir déficitaires. Ainsi les assurances santé sont de moins en moins rentables, voir plus du tout rentables pour certains organismes qui cherchent à se diversifier sur d’autres produits comme la prévoyance ou l’IARD (Incendies Accidents Risques Divers).

Quel avenir des mutuelles et de leurs cotisations ?

Notre vision est que cette situation n’est pas tenable sur le moyen terme :

En effet, à partir de décembre 2020, chaque assuré pourra résilier sans respect du préavis sa mutuelle dès lors qu’il est assuré depuis plus d’un an, renforçant encore l’instabilité du portefeuille.

Dans le même temps, pour réaliser des économies d’échelles, les organismes fusionnent entre eux, créant des superstructures toujours plus éloignées du consommateur final. Certains assureurs ont d’ores et déjà pris le parti d’externaliser une partie de leurs services à l’étranger pour réduire leurs charges.

Nous pensons que la solution passe avant tout par le numérique et l’intelligence artificielle :

L’assuré veut une réponse rapide : La big data peut lui donner immédiatement.

Le prospect ne veut pas être noyé sous les rendez-vous, et n’a pas le temps de comparer : Le numérique peut permettre faciliter la comparaison.

Et le consommateur veut avoir toujours le juste prix : L’intelligence artificielle peut vérifier si les solutions souscrites par le consommateur ont toujours le meilleur rapport qualité prix.

Et l’humain dans tout ça ?

L’humain va se concentrer sur ce qu’il est le meilleur : S’intéresser vraiment à son client pour le conseiller au mieux et prendre en compte ses particularités et ses besoins spécifiques que ne pourra pas nécessairement comprendre les machines.

Vasa.fr développe dans ce sens des solutions au bénéfice des TPE/PME pour le plus grand bénéfice de tous : Employeur/Assurés/Assureurs.

Nos clients économisent en moyenne 10% sur leurs contrats.
L’outil d’analyse gratuit de vos assurances.
Solution professionnelle 100% en ligne, destinée aux startups, TPE et PME

Spread the love
  • 3
  • 2
  • 3
  •  
    8
    Partages
  •  
    8
    Partages
  • 3
  • 2
  • 3
  •  
Catégories : Mutuelle

Jean-Sébastien LEFEVRE

✅Nous accompagnons les entrepreneurs dans la mise en place de la meilleure protection sociale en fonction de leurs besoins 🚀